STATISTIQUES

Aucune victime dans une des catégories ci-dessous n'a été comptée deux fois.

 

En dehors du Pérou, aucun décès ou emprisonnement lié à la guerre n'a été inclus.

Le communisme contre les villageois

  • 400 000 morts.............Cambodge rural (1)

  • 19.5 millions de morts..........Paysans chinois (2)

  • 250 000 morts.............Nomades éthiopiens (3)​

  • 5 millions de morts..............Paysans soviétiques (4)

  • 340 000 morts.............Tibet rural (5)

Le communisme contre les propriétaires terriens

  • 3 millions de morts..........Propriétaires terriens chinois (6)

  • 100 000 morts.............Propriétaires terriens vietnamiens (8)
    Note : Les kulaks soviétiques sont comptés parmi les villageois.

Le communisme contre la religion

  • 47 000 morts... Bouddhistes cambodgiens (9)   

  • 13 000 emprisonnés.........Prêtres tchèques / religieux (10) 

  • 7 000 emprisonnés......... Témoins de Jéhovah mozambicains (11)

  • 100 000 emprisonné......... Chrétiens de Corée du Nord (12)

  • 2 100 emprisonnés..........Prêtres polonais et témoins de Jéhovah (13)

  • 200 000 morts...................Clergé soviétique (15)

  • ​2 000 morts ...................Moines et pèlerins tibétains (18)

  • 400 morts................... Chrétiens roumains (14)

En outre, les chrétiens ont souffert ce qui suit dans les prisons roumaines :
 

Dans un « baptême d'immersion »,

la tête des détenus était plongée
dans des seaux d'urine et de fèces,
tandis que les gardiens chantaient
les rites baptismaux.

 

Près du point de noyade la

la tête des chrétiens était relâchée
pour prendre de l'air et ensuite
replongée dans les eaux usées (65).


Le communisme contre les Cosaques

  • 400 000 ethnies mortes ou déportées(20)

Les chrétiens étaient forcés
d'avaler de la matière fécale comme
signe de sainte communion. (66)

 

Les chrétiens étaient contraints de s'agenouiller
devant des bassins de lit , faisant le signe de croix alors que les détenus déféquaient. (66)

Ordre 7

Ordre 8

Ordre 9

Photo : les instructions des bolcheviks sur « la
nécessité de faire disparaître les cosaques ». (21)

 

« Ordre n° 7 : En cas de

départ non autorisé d'une

famille [cosaque] enregistrée,

la famille sera fusillée ».

« Ordre n° 8 : Chaque membre

de la famille

sera exécuté ».

« Ordre n° 9 : Tous les biens du

[Cosaque] exécuté seront

confisqués et donnés aux pauvres ».

Le communisme contre les Amérindiens

  • 6 000 morts.............................. Ashaninka (Pérou/luminoso-22) 

  • 5 000 emprisonnés................... Ashaninka (Pérou/luminoso-22)

  • 10 000 déplacé de force......... Ashaninka (Pérou/luminoso-22)

  • 35 détruites.............................. Communautés Ashaninka (Pérou/luminoso-22)

  • 35 000 détenus ou déplacés de force.....Tribus nicaraguayennes (Sandinistas-23)       

 

Le communisme contre les dissidents non classifiés *

 

  • 5 000 morts.....................Dissidents albanais (24)

  • 10 000 morts......................Dissidents angolais (25)

  • 29 000 morts.....................Dissidents bulgares (26)

  • 1 millions de morts..........Dissidents cambodgiens (27)

  • 43 millions de morts..........Dissidents chinois (28)

  • 16 000 morts......................Dissidents cubains (29)

De plus, dans les camps de concentration de Cuba, les détenus étaient condamnés
à des « châtiments ». Ils étaient contraints de

  • « coupez l'herbe avec les dents »

  • endurer des « exécutions fictives »

  • vivre dans des cages en fer de « 1 mètre

de largeur sur 1,8 mètre de haut »

  • rester assis pendant des heures dans des latrines

  • résister à des traitements par choc

  • mourir par centaines de famine

et manquer de soins médicaux (30)

  • 44 000 morts......................Dissidents de l’Allemagne de l’Est (31)

  • 10 000 morts......................Dissidents éthiopiens (32)

  • 50 000 morts......................Dissidents hongrois (33)

  • 3 000 morts........................Dissidents nicaraguayens (34)

En outre, 11 000 nicaraguayens ont été torturés aux
mains des sandinistes.  Cela comprenait d’être

  • écorchés vivant puis exécutés

  • pendus et écartelés

  • forcés de regarder leurs femmes et
    leurs filles victimes d'agressions sexuelles.

  • Enfermés dans des cages de moins d'un mètre carré

  • « punis» par choc électrique

  • privés de nourriture et d'eau (35)

  • 1,6 millions de morts..........Dissidents nord coréens (36)

  • 21 857 morts......................Dissidents polonais (37)

  • 120 000 morts......................Dissidents roumains (38)

  • 8 millions de morts..........Dissidents soviétiques (39)

  • 425 000 morts......................Dissidents tibétains (40)

En outre, les Tibétains ont subi les atrocités suivantes aux
mains des Chinois.  Ils ont fait face à être

  • crucifiés

  • noyés

  • décapités

  • ébouillantés vivants

  • enterrés vivants

  • mutilés (41)

Le communisme contre les droits des homosexuels

  • 25 000 emprisonnés.............Homosexuels cubains et autres « déviants » (42)

  • 500 morts.........................Homosexuels, bisexuels et transsexuels péruviens (43)

  • 11 000 arrêtés...................Homosexuels polonais (44)

  • 100 000 emprisonnnés............Homosexuels soviétiques dans des camps de travail, dont beaucoup sont morts (45)

En outre, les homosexuels chinois ont été victimes de persécutions

bien que les chiffres soient impossibles à quantifier (46)

Le communisme contre les travailleurs collectifs
 

  • 160 morts................. Grévistes d'Allemagne de l'est (47)
    manifestants tués après avoir protesté contre une
    augmentation de 10% des quotas de travail.   

  • 110 morts................Grévistes nicaraguayens
    exécutés par les sandinistes après
    avoir demandé un rappel de salaire (48)   

  • 31 morts................ Grévistes Novocherkassk (Khrouchtchev)
    24 tués sur place; 7 exécutés plus tard; plus de 100 travailleurs arrêtés. (49)

  • 51 morts...............Dirigeants syndicaux péruviens (50) 

  • 106 morts................Grévistes polonais
    des manifestants à Poznan tués après
    avoir protesté contre les conditions de travail et les problèmes de rémunération;
    d'autres tués lors de grèves ultérieures;
    des milliers attaqués par les militaires (51)

  • 3 000 morts.............Grévistes soviétiques (Lénine /Trotsky)

certains tués par balles / d’autres, comme le décrit N. Werth,
« chargés sur des barges puis
jetés par les centaines dans la Volga
avec des pierres autour de leur cou ».(52)

En outre; des grévistes repoussés par 30 000 gardes rouges lors de manifestations massives dans les usines en Chine après avoir contesté les salaires (53). Les grèves interdites à Cuba. (54)
Les organisateurs condamnés à jusqu’à 26 ans de prison (55).

* Ici le terme fait référence à ceux traditionnellement définis comme « dissidents politiques » mais aussi,

dans un sens plus général, à quiconque dont le comportement est en rupture avec (ou est soupçonné de rompre
avec) la demande d'unité de l'autorité parmi le prolétariat. Ici, nous trouvons l'artiste, l'intellectuel,
même le conteur des blagues politiques ou les parents désinvoltes dénoncés par leurs propres enfants, ou le
bouc émissaire du bouc émissaire qui tente de détourner l’attention sur lui-même pour échapper aux horreurs du
communisme. Le terme fait également référence aux victimes malheureuses du communisme qui ont été
arrêtées afin de satisfaire les quotas d'arrestation (60). Souvent, les dissidents ci-dessus ont été
appelés des ennemis du peuple bien que beaucoup de ces « ennemis du peuple » tombent dans une des
catégories précédentes et donc, à nos fins, ne peuvent pas être inclus avec les dissidents. Peut-être
les victimes les plus difficiles à classer sont les résidents urbains qui ont été tués pendant le Grand
Bond en avant (64) bien que pour nos besoins ils soient aussi considérés comme des dissidents.  

Et puis il y a des questions en dehors du cadre du tableau ci-dessus qui sont encore pertinentes pour les
totaux globaux - questions qui doivent être traitées, comme le nombre de personnes que Staline a tué.  
À l'extrémité basse du spectre, nous trouvons l'estimation du professeur de Yale, Timothy Snyder, de 6 à 9
millions de morts non naturelles sous Staline (61), et à l'extrémité supérieure du spectre, nous trouvons
l’affirmation de l'historien britannique Norman Davies de 50 millions de morts (62).  Quelque part au milieu
se situe l'estimation souvent citée d'au moins 20 millions de décès l’historien et titulaire de la Médaille américaine de la liberté Robert Conquest (63).  


 

Peut-être que le mieux que nous puissions faire est de pécher par excès de conservatisme et ce faisant, arriver à
des chiffres qui sont pratiquement impossibles à réfuter pour les apologistes. Par exemple, dans un effort pour
limiter les chiffres du génocide communiste aux morts en temps de paix, je n'ai pas inclus les massacres de
masse de la première famine soviétique puisqu'elle était à peine liée à la guerre précédente et aux perturbations
climatiques intermittentes. Ce choix fait passer le nombre de morts dans tous les pays communistes de 90
millions à environ 85 millions. Une telle logique régit nombre des choix faits au cours de la compilation de ces
faits et statistiques, ainsi que d'autres tentatives de choisir les chiffres les plus bas lors du
calcul du nombre de décès sous le communisme.
En ce qui concerne le nombre de morts dues à Staline seul, j'ai choisi de me tourner vers l'estimation du
professeur Snyder, qui est également concorde avec le nombre avancé par Stephane Courtois de 20 millions
de victimes soviétiques en temps de paix dans tous les régimes.  Et certainement, ni Snyder ni Courtois ne sont
des apologistes communistes, surtout en considérant que ce dernier était l'un des chefs derrière
le Livre noir du communisme, la bible pour les anticommunistes. Ce choix
est cohérent avec les méthodes générales de détermination des nombres. Lors du choix parmi une gamme
de nombres, j'ai typiquement choisi le nombre le plus bas (en plus du compte de Snyder de Staline,
voir « clergé cambodgien tué ») ou un nombre médian (voir « propriétaires chinois tués »).  

Mais en fin de compte, le but de ce site Web est éducatif : représenter les violations des droits de l'homme du
communisme dans un format dans lequel ses horreurs peuvent être rapidement et facilement appréhendées.
Après plus d’un siècle d’effusion de sang, il devrait être clair que les différences entre le capitalisme
et le communisme sont autant fondées sur la moralité que sur l’économie.  Il est malheureux que lors
de l’étude de la moralité du capitalisme par opposition à la moralité du communisme, tant d'étudiants soient
d'abord exposés à une notion abstraite de « cupidité capitaliste », plutôt qu'à une mesure concrète
du génocide, de l'esclavage, de la torture, de l'homicide de masse, de l'emprisonnement factice, et la famine
délibérée du communisme.

Si j'étais forcé de répondre à la question du nombre de personnes tuées par le communisme, je devrais
me rapprocher de 85 millions de personnes tuées en temps de paix par le communisme (après avoir totalisé
les décès de toutes les données démographiques) que le communisme en temps de paix a tué 85 millions de personnes. Bien que ce chiffre soit une estimation conservatrice, il est suffisamment élevé
pour mettre les apologistes communistes dans la position peu enviable d'avoir à se tordre
dans une logique embarrassante et dans des faussetés flagrantes tout au long des 34 calculs point par point,
tout cela pour le privilège de soutenir que ce sont seulement 30 ou 40 millions d'innocents qui ont été
tués par leurs mentors.

cossack_order_to_kill-234x342.jpg

Ordre 7

Ordre 8

Ordre 9